top of page

Que faire au jardin en hiver ?

Contrairement à nous, qui avons tendance à hiberner sous un plaid avec une tasse de chocolat chaud, le jardin, lui, ne prend pas de pause hivernale ! 🌿🌳


L'hiver, souvent perçu comme une période de dormance pour le jardin, regorge en réalité de possibilités pour les passionnés du monde végétal. Même sous le manteau blanc de la neige ❄️ ou le silence du gel, le jardin continue de vivre et d'évoluer. C'est le moment idéal pour certains travaux préparatoires, l'entretien, ainsi que pour réfléchir à l'évolution de votre espace vert.


Dans cet article complet, nous explorerons les diverses activités hivernales au jardin, allant des soins aux plantes existantes à la planification des futures floraisons, en passant par le soutien à la faune locale.


jardin enneigé vu depuis la terrasse
Le jardin en hiver : uniquement un moment de repos ?

Que faire au jardin en hiver ? Eh bien tant de choses ! Explorons tout d'abord le cas des fleurs et des arbustes.


1. Fleurs et arbustes


Conseils d'entretien pour les fleurs et arbustes


Durant la saison froide, contrairement aux idées reçues, il y a fort à faire au jardin !


Taille : on raccourcira la ramure des arbustes qui fleuriront à la fin du printemps ou durant l'été, et qui perdent complètement leur feuillage. Notamment le gattilier (Vitex agnus-castus), le tamaris, et les rosiers.

On rabat également les vivaces qui ont complètement séché comme les agastaches et les hémérocalles. Cependant, on laissera les tiges mortes par-dessus les pieds pour leur offrir un paillage naturel qui les protégera du froid.

C'est la période aussi pour couper les drageons des lilas et autres corètes du Japon (Kerria japonica).


Désherbage : avec les hivers de plus en plus doux, les graminées et autres "mauvaises herbes" poussent même en hiver. On fera donc le tour des massifs avec la binette pour les désherber.


Multiplication : c'est le moment de marcotter de nombreux végétaux. Il s'agit notamment du cornouiller, des saules à écorce décorative, de la sauge officinale, du romarin, des chèvrefeuilles arbustifs (Lonicera nitida).


Transplantation des rosiers : En hiver, on peut transplanter aisément un rosier de moins de trois ans. On creuse une tranchée à 30 cm du tronc, tout autour, avec une bêche, ce qui coupe les racines. On soulève la motte avec la fourche-bêche, puis on replante le rosier à son nouvel emplacement. On veillera à réduire les rameaux à 50 cm de long pour favoriser la création de nouvelles racines et éviter qu'il s'épuise. Arrosez et apportez un paillis et une couche de compost.


la transplantation des rosiers en hiver
Les deux étapes pour transplanter un rosier de moins de trois ans, en hiver pendant le repos végétatif.

Tailler les plantes grimpantes : clématites, chèvrefeuilles et glycines sont à tailler en hiver pour profiter de leur repos végétatif. On éliminera les lianes mortes et on peut les rabattre d'un tiers si elles ont trop poussé.


Les variétés qui s'épanouissent en hiver


De nombreuses espèces et variétés s'épanouissent pendant la période hivernale et permettent de profiter du jardin. Tour d'horizon des plus beaux spécimens :


  1. Hamamelis intermedia 'Arnold promise' aux fleurs jaunes dès janvier

  2. Hamamelis intermedia 'Diane', aux fleurs rouge foncé

  3. Nandica domestica : son feuillage persistant et ses baies rouges vous ravira pendant la saison froide

  4. Iris reticulata : ce mini-iris de 15 cm de haut fleurit dès la fin de l'hiver

  5. Edgeworthia chrysantha, surnommé le "buisson à papier" offre des fleurs originales, blanches et de forme conique, sur le bois nu

  6. Daphne odora embaume de larges zones du jardin avec ses fleurs délicates

  7. Les héllébores : en potée près de la maison, Helleborus orientalis et tous ses cultivars vous raviront avec leurs fleurs blanches et/ou rosées, voire pourpres

  8. Cyclamen coum : rustique il fleurit en février et mars et fait la transition avec le printemps. Il s'accompagne bien de crocus.


Huit arbustes et plantes pour un hiver coloré
Huit arbustes et plantes pour un hiver coloré !

2. Que faire au jardin en hiver... au verger


L'hiver dans le verger et le jardin des petits fruits est une période de préparation cruciale. Bien que les arbres semblent dormir, c'est le moment idéal pour assurer leur santé et leur productivité pour les saisons à venir.


Protection et Préparation Hivernale : La première étape consiste à protéger vos arbres et arbustes fruitiers. Le gel peut endommager les jeunes pousses et les branches fragiles. L'installation de protections, comme des voiles d'hivernage, peut aider à prévenir ces dommages. De plus, veillez à ce que le paillage soit en place pour maintenir l'humidité du sol et protéger les racines contre les températures extrêmes.


Taille : L'hiver est la saison idéale pour tailler la plupart des arbres fruitiers. Sans feuilles, il est plus facile de voir la structure de l'arbre et de déterminer quelles branches doivent être enlevées. Taillez pour enlever les branches mortes, malades ou enchevêtrées, et pour favoriser une bonne aération et un bon ensoleillement de l'arbre. N'oubliez pas de désinfecter vos outils de taille entre chaque arbre pour éviter de propager des maladies.


Planification des Récoltes : L'hiver est aussi le moment de réfléchir à votre verger. Pensez aux fruits que vous souhaitez récolter l'année suivante et planifiez en conséquence. Cela peut impliquer la plantation de nouveaux arbres ou la greffe de variétés différentes sur des porte-greffes existants.


Surveillance des Ravageurs et des Maladies : Bien que moins actifs en hiver, certains ravageurs et maladies peuvent toujours affecter votre verger. Inspectez régulièrement vos arbres de tout signe de problème et prenez des mesures préventives, comme l'application de bouillie bordelaise, pour protéger contre les maladies fongiques.


Entretien du Sol : Enrichir le sol autour de vos arbres fruitiers est également important en hiver. Apportez des amendements organiques comme du compost ou du fumier bien décomposé pour améliorer la fertilité du sol. Les jeunes arbres fruitiers aiment bien la corne broyée pour le phosphore qu'elle contient, indispensable pour la fructification. En sol acide (sablonneux) ou siliceux, on apportera un peu de calcaire au pied des pommiers et poiriers. En sol très calcaire, en revanche on apportera du soufre en poudre, surtout au pied des framboisiers et groseilliers.


Récolte Hivernale : Certains petits fruits, comme les framboises d'hiver, peuvent continuer à produire même par temps froid. Profitez de ces récoltes hivernales pour ajouter une touche de fraîcheur à vos repas.


un pommier avec des pommes rouges
Que faire au jardin en hiver ? Préparer le verger

En hiver, c'est aussi le moment de :

  • Bouturer le figuier dans un terreau drainant, à l'abri des fortes gelées

  • Rabattre le noisetier pour qu'il crée des branches plus jeunes : on coupe un tiers des vieilles branches

  • Marcotter la ronce fruitière

  • Tailler les framboisiers en coupant à ras les tiges qui ont dépéri

  • Soigner les écorces abîmées avec du mastic à cicatriser

  • Tailler les vieux pieds de vigne en coupant à ras toutes les pousses qui ne sont pas de l'année passée, sauf celle à l'extrémité du cep


En somme, l'hiver dans le verger et le jardin de petits fruits est loin d'être une période de repos. C'est une saison de préparation active et d'entretien, essentielle pour garantir une belle récolte dans les mois à venir. Avec un peu de soin et de préparation maintenant, vous pouvez vous attendre à un verger vibrant et productif au printemps et en été.


3. Que faire au jardin en hiver au... potager


L'hiver au potager n'est pas synonyme d'inactivité, bien au contraire. C'est le moment idéal pour préparer le terrain pour de futures récoltes luxuriantes. Même si les températures chutent, certaines cultures résistantes peuvent être cultivées, apportant de la vie et de la couleur à votre jardin endormi.


Cultures d'Hiver : Tout d'abord, explorons les options de plantation. Des légumes comme les choux, les épinards, et certaines variétés de laitue bravent le froid. Ces cultures rustiques non seulement survivent mais prospèrent dans des conditions plus fraîches. De plus, la plantation de légumes résistants au froid permet de maintenir une activité biologique dans le sol, bénéfique pour sa santé.


Préparation du Sol : Pendant que ces vaillants légumes poussent, il est temps de préparer les parcelles inutilisées. Retourner la terre n'est pas toujours nécessaire, surtout si vous pratiquez l'agriculture biologique. Cependant, ajouter du compost ou du fumier bien décomposé enrichira le sol en nutriments essentiels. Pensez aussi à pailler : cela protège le sol du gel et préserve l'humidité.


radis avec les feuilles
Que faire au jardin en hiver ? Semer les radis

Engrais verts : Semer une culture intermédiaire pour enrichir le sol et tenir la terre couverte plutôt que nue donne de bons résultats. En cette saison, on peut semer de l'avoine, des pois d'hiver ou de la vesce. Les légumineuses et autres fabacées ont en effet la particularité de capter une partie de l'azote atmosphérique. En se décomposant dans le sol, cela l'enrichira. À la sortie de l'hiver, on les fauche, on les broie, puis on les incorpore à la terre.


Planification : L'hiver est également le moment idéal pour planifier. Réfléchissez à la rotation des cultures pour éviter l'épuisement du sol et la propagation des maladies. Consultez les catalogues de semences pour découvrir de nouvelles variétés à essayer. Prenez des notes sur ce qui a bien fonctionné l'année précédente et ce que vous pourriez améliorer.


Protection : Les cultures hivernales peuvent nécessiter une protection supplémentaire, comme des cloches ou des tunnels en plastique, pour les garder au chaud et les protéger des intempéries. Assurez-vous également que le drainage est efficace pour éviter que l'eau stagnante ne gèle et n'endommage les racines.


Récolte : Enfin, même en hiver, vous pouvez profiter de la satisfaction de récolter. Les légumes d'hiver ont souvent un goût plus prononcé, enrichis par le froid. Récoltez-les au besoin pour des repas frais et de saison.


On prendra garde aussi, pour ceux qui n'ont pas paillé, à limiter le mouron qui se développe sur la terre nue. Cette adventice gazonnante s'installe vite et se ressème aisément. Passez donc un coup de sarcloir ou de binette pour le déloger.


En résumé, le potager en hiver n'est pas en sommeil, mais en préparation active. Avec un peu de planification et de soins, vous pouvez non seulement récolter durant ces mois froids mais également préparer le terrain pour une abondance au printemps et en été.


4. Serre et semis à l'intérieur


Activités en serre pendant l'hiver


Si vous possédez une serre, c'est le moment d'en prendre soin !

On veillera ainsi à réparer les tunnels en plastique avec un adhésif spécial à base de PVC résistant aux ultraviolets. On remplacera les carreaux cassés ou fêlés si le modèle est en verre.


Par temps doux (10 à 16° C, sans vent), on ouvrira les portes pour renouveler l'air de la serre.


On nettoiera les vitres car la perte de lumière peut atteindre 30% à cause de l'accumulation de poussière et de micro-organismes.


En cas de très grand froid, on peut doubler la serre avec du plastique à bulles, côté intérieur, car c'est plus efficace qu'à l'extérieur. Cela offre un gain de 3°C environ.


Enfin, notez que la serre en verre, même si elle s'avère plus onéreuse, offre de meilleures capacités thermiques que le plastique. Elle réchauffe davantage en hiver et chauffe moins en été.


l'intérieur d'une serre en verre
C'est le moment de prendre soin de la serre et de réparer ses carreaux cassés

Commencer les semis en intérieur : quand et comment ?


Commencer les semis en hiver, c'est un peu comme jouer au Père Noël pour vos plantes, mais au lieu de cadeaux, vous distribuez des promesses de croissance. 🌱


En cultivant sous abri, on peut gagner jusqu'à trois semaines sur la récolte. Dans l'idéal, il faut trois zones de semis différentes :

  1. Au chaud et derrière une fenêtre pour les plants les plus frileux. Dans des godets ou une mini-serre.

  2. Sous un châssis mobile ou une serre froide ou sous voile d'hivernage

  3. Un coin ensoleillé à l'extérieur


On privilégiera du terreau de semis qui est plus fin et plus riche pour la germination.


On sèmera en extérieur ou sous châssis, selon le climat :

  • Carotte

  • Fèves et pois

  • Radis

  • Cresson alénois

  • Arroche

  • Avoine

  • Mâche : on la couvrira d'un voile d'hivernage en cas de gel prolongé



Repiquage des jeunes semis
Repiquage des jeunes semis.

En intérieur, on prendra soin de semer en avance :

  • Aubergines

  • Piments et poivrons

  • Poire-melon : qui a un cycle très long

  • Gombo

  • Asperge

  • Oignon

  • Ail : comme l'oignon, gousse pointe vers le haut


plantation ail en godet
Plantation de l'ail dans des godets, pointe ver le haut


Selon la vitesse de pousse, on repiquera après un mois dans des contenants plus grands, et dès la reprise du printemps, au potager, en pleine terre.


5. Nourrissage des oiseaux et autres animaux


Importance et méthodes de nourrissage hivernal


En hiver, la nourriture se fait naturellement moins abondante dans les écosystèmes pour les oiseaux et autres petits rongeurs, tels que l'écureuil. 🐦🐿️


Voici les dix meilleures astuces pour prendre soin des oiseaux dans son jardin :

  1. Sélectionner la bonne mangeoire : on préférera les modèles avec un toit intégré qui protège la nourriture des intempéries. D'autres oiseaux tels que les rouges-gorges ou les merles mangent au sol. On utilisera ainsi des coupelles.

  2. Installer la mangeoire à temps avant les premiers froids, dans un endroit calme, peu fréquenté et à l'abri du vent.

  3. Nettoyer la mangeoire régulièrement : de nombreux oiseaux vont venir, dont certains porteurs de maladies, il est donc important d'enlever les fientes et de désinfecter. On utilisera pour ce faire une brosse, de l'eau savonneuse (un savon naturel) et un peu de vinaigre blanc, puis de rincer à l'eau froide.

  4. Disposer des aliments adaptés : des graines de tournesol, des noix, des cacahuètes NON SALÉES, des baies et des fruits.

  5. Mettre de l'eau à leur disposition dans des coupelles

  6. Respecter cette période : de mi-novembre à mi-mars, après cela perturbe leur instinct de se débrouiller seuls au printemps. On ravitaillera de préférence le matin après une nuit froide.

  7. Bannir ces aliments qui les rendent malades : pain, biscottes, miettes de gâteaux, aliments salés, lait et produits laitiers, sucreries

  8. Apporter la bonne dose : mieux vaut commencer par de petites quantités et réapprovisionner en fonction de la consommation

  9. Utiliser les boules de graisses SANS le filet : en effet les oiseaux peuvent se coincer les pattes dedans et y rester piégés. On les disposera dans des supports ouverts prévus pour.

  10. Prendre le temps de les observer : les nourrir en hiver, c'est aussi l'occasion de pouvoir les voir de plus près. Le nourrissage nous permet de contempler la vie sauvage, de créer du lien avec la nature et de générer de l’empathie envers ces animaux.


Créer un havre pour la faune


Il est important également d'œuvrer pour le bien-être des petits animaux. Pour tous ceux qui n'hibernent pas, tels l'écureuil, on peut prendre soin de disposer dans des coins abrités de la nourriture adaptée :

  • Châtaignes.

  • Raisins.

  • Pommes.

  • Poires.

  • Carottes.

  • Concombre.

  • Courgette.

  • Brocoli.


Prévoyez des tas de branches pour que les hérissons et autres animaux puissent s'y blottir et s'y protéger. Laissez les feuilles mortes aussi dans les massifs pour offrir un refuge aux insectes.


6. Que faire en cas de neige ?


Rien ! 😁

Enfin presque...


Lorsqu'il neige, votre jardin prend ses plus beaux habits. C'est en effet une merveille de voir scintiller les branches sous cet amas blanchâtre.

Au contraire des idées reçues, la neige ne cause pas de soucis à la pelouse. Au contraire, en cas de gel prolongé les jours suivants, la neige joue un rôle de couche isolante et protège ainsi les brins du froid. Idem pour les massifs de vivaces.


Par ailleurs, en absorbant une petite partie de l'azote de l'air, la neige, en fondant, contribue à enrichir le sol. Ce sera bénéfique pour la croissance des végétaux au printemps. On dit souvent que les années de neige, le jardin est plus beau ensuite, le vert étant plus franc ; la chlorophylle bénéficiant de cet azote.


Laissez donc la neige dans votre jardin ! La Nature a besoin de se reposer. Déneigez seulement votre trottoir et le devant de votre maison. Sur la terrasse et les circulations minérales, la chaleur du support fera que la neige fondra d'elle-même sous le soleil.


Le seul petit conseil à réaliser en cas d'épisode neigeux important et sur plusieurs jours, est de débarrasser les arbustes persistants les plus fragiles de cet amas, sans quoi certaines branches pourraient casser.

Si vous les avez entourés d'un voile d'hivernage, ôtez le chapeau de neige qui s'est formé sur le dessus.


Pour le reste, contemplez ce beau spectacle avec une tasse bien chaude dans les mains 🍵. Ou laissez les enfants exprimer leur créativité avec un bonhomme de neige ! ☃️


un chat regarde un jardin enneigé derrière une vitre
Comme le chat, contemplez votre jardin sous la neige !

7. Entretien des outils


En hiver, au chaud relatif dans le garage, c'est le moment idéal pour prendre soin de vos outils.


Les sécateurs, ébrancheurs et cisaillent s'usent vite. La lame perd son tranchant et il faut forcer pour couper, ce qui à la longue peut être cause de douleurs aux mains ou aux bras.

Il est donc opportun d'utiliser cette période creuse pour redonner à vos outils une seconde jeunesse.

  1. Commencez par les nettoyer en les brossant pour enlever les résidus de coupe : les conifères notamment déposent sur les lames des petits grains qui collent et réduisent le tranchant

  2. Affûtez la lame : pour ce faire on utilisera une pierre à affûter toujours sur le côté tranchant, de l'intérieur vers l'extérieur. On peut aussi employer un tour à meuler.

  3. Graissez les articulations pour réduire les efforts : avec de la graisse en bombe type WD40 ou de la graisse solide, qui demeure plus longtemps.

  4. Resserrez les boulons surtout sur les cisailles : si elles se dévissent sans arrêt, bloquez l'écrou avec du "frein filet" disponible dans toutes les grandes surfaces de bricolage


image sui montre comment aiguiser une lame de sécateur et comment graisser les articulations
1. Aiguisez les lames | 2. Graissez les articulations

Vérifiez également les "gros" outils : pioche, bêche, fourche-bêche, hache... De la même manière, on brossera les fers pour ôter tous résidus de terre. Il faut aussi enlever toute trace de rouille avec une brosse métallique pour augmenter leur durée de vie. On peut éventuellement leur appliquer une huile ou du WD40 pour leur rendre leur aspect brillant. ⛏️


Enfin, pour ceux qui en sont équipés, vérifiez vos harnais (de débroussailleuse ou de grimpe), vos casques anti-bruit et autres équipements de sécurité. Les lanières doivent être en bon état et propres. Remplacez tous les serrages en partie sectionnés. Les pantalons et gants anti-coupures doivent également être inspectés et indemnes de déchirures.


Pensez donc bien à entretenir vos outils de jardinage en hiver ; après tout, même vos sécateurs méritent un spa de luxe de temps en temps ! 😁


8. Réflexion sur le devenir du jardin


Pendant la saison hivernale, vos bras sont au repos mais votre cerveau fonctionne encore à plein régime ! Alors, utilisez-le pour planifier les travaux et les améliorations à réaliser cette année.


De multiples tâches peuvent être ainsi anticipées :

  • Corriger le dessin d'un massif ou le revoir complètement

  • Réfléchir aux zones où implanter de nouvelles plates-bandes. Les arbres étant à nu, il est plus aisé de repérer les zones vides.

  • Envisager de nouvelles circulations dans le jardin pour créer de nouvelles promenades

  • Organiser le changement de pratiques culturales : pourquoi ne pas laisser tomber la pelouse et programmer la fauche d'une prairie à la place ?

  • Faire son propre calendrier de culture en fonction de son site ou de sa présence au jardin, notamment anticiper les week-ends et les vacances


Et si vous ne savez pas par où commencer, n'oubliez pas que l'aide d'un professionnel est un atout non négligeable. En effet, les paysagistes sont formés pour concevoir et créer un jardin dans son entièreté, et pas uniquement pour l'entretien.


Un paysagiste concepteur vous aide à hiérarchiser les besoins et les zones, à planifier les travaux et trouve des solutions originales pour votre espace. Notamment, avec son coup de crayon et son expertise, le paysagiste fait de votre espace vert un véritable écrin de verdure !


Alors allez sur cette page pour en savoir plus 😉


9. Plantes d'intérieur


En hiver, n'oublions pas les plantes d'intérieur ! Tour d'horizon des soins et idées.


Soins hivernaux pour vos plantes d'intérieur


Elles nous font l'incroyable plaisir de verdir nos intérieurs et de nous apaiser. Mais gardons à l'esprit que les végétaux ne poussent pas naturellement à l'intérieur, sans pluie et avec des températures qui ne correspondent pas à leur milieu d'origine.

En effet, la plupart des espèces utilisés dans la maison sont d'origine tropicales.

Prenons-en donc soin.


  • Espacez les arrosages, car avec la baisse de luminosité, les plantes rentrent en dormance. Si le terreau est sec, n'arrosez que modérément. Seuls les deux ou trois premiers centimètres doivent être mouillés.

  • Éloignez les plantes frileuses de la porte d'entrée et des portes-fenêtres pour leur éviter les courants d'air.

  • Éloignez-les des radiateurs et des cheminées : cela les dessècherait en moins de deux.

  • Surveillez l'éventuelle apparition de cochenilles ou autres araignées rouges qui adorent l'atmosphère chaude de la maison

  • Évitez l'eau stagnante dans les coupes et cache-pots

  • Aérez les pièces pour votre santé mais sans créer de courants d'air


Idées pour verdir l'intérieur de la maison


On peut se faire plaisir avec des fleurs d'hiver telles que l'amaryllis ou la jacinthe.

De nombreuses espèces acceptent toutefois l'ombre dans la maison :

  • Kentia (Howea forsteriana)

  • Calathea oppenheimiana

  • Calathea orbifolia

  • Dracaena 'Janet Craig' ou 'Hawaaian Sunshine'

  • Spathiphyllum

  • Philodendron scandens

  • Sansevieria zeylanica

  • Rhapis

  • Caryota mitis

  • Aglaonema


une feuille de monstera découpée
Une belle feuille de Monstera pour habiller la maison

Enfin, on peut également fleurir les rebords de fenêtres.

Voici les espèces que l'on peut employer en jardinière, ou en pot près de l'entrée de la maison pendant la froide saison :

  • les choux d'ornement

  • les violettes cornues, Viola cornuta 'Sorbet XP Pink Wing' notamment

  • les iris réticulés, Iris reticulata qui fleurit dès février

  • les cyclamens de Perse : mais on les mettra à l'abri du vent et du froid, dans un recoin plutôt chaud et bien protégés avec de la paille ou des feuilles mortes

  • la véronique arbustive Hebe 'Lady Ann' qui offre de belles couleurs panachées


En fin de compte, entretenir votre jardin pendant l'hiver, c'est comme préparer une fête surprise pour le printemps – tout le monde adore les bonnes surprises, surtout vos plantes ! 💐☘️


L'hiver n'est pas une pause, mais une période active et essentielle pour le jardin et le jardinier. C'est un temps de préparation, de réflexion, et de soin, autant pour les plantes que pour la faune qui partage notre espace. En suivant les conseils et activités suggérés dans cet article, votre jardin non seulement survivra à l'hiver, mais en ressortira plus vigoureux, prêt pour le renouveau du printemps.

N'oubliez pas, un jardin bien entretenu en hiver est la promesse d'un épanouissement spectaculaire aux beaux jours.


À vos sécateurs !


Et n'hésitez pas à commenter cet article ou y laisser vos conseils.


 

Christian Dif

16 vues0 commentaire

Comments


Abonnez-vous pour ne rien manquer !

Abonnez-vous pour recevoir des mises à jour par e-mail et accéder à du contenu exclusif.

Merci pour votre envoi !

bottom of page