top of page

L'utilisation écologique des feuilles mortes

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023

Les feuilles mortes ne sont pas simplement des déchets saisonniers, elles peuvent être une ressource précieuse pour promouvoir des pratiques écologiques et durables. Voici un article qui explore différentes façons d'utiliser les feuilles mortes de manière respectueuse de l'environnement.


Feuilles mortes au pied d'un arbre un atout pour le sol
Les feuilles mortes, une mine d'or pour le sol


Les feuilles mortes : un trésor pour l'écosystème


Chaque automne, les arbres se parent de magnifiques couleurs avant de laisser tomber leurs feuilles. Cet événement marque souvent le début d'une corvée de nettoyage pour beaucoup, mais ces feuilles tombées peuvent être bien plus que des déchets saisonniers. En réalité, elles représentent une ressource précieuse pour l'environnement et offrent de nombreuses opportunités pour adopter des pratiques respectueuses de la planète.


Dans quelles parties du jardin les ramasser... et surtout où les laisser !


Quelle question me direz-vous !

Pourtant, ce n'est pas forcément évident de savoir où il est important d'enlever les feuilles mortes et où il n'est pas nécessaire de le faire. Ne serait-ce que pour s'économiser et programmer ses interventions.


1. Sur quelles surfaces enlever les feuilles mortes ?


Voici les trois types de surfaces où il est important de ramasser les feuilles mortes :

  • Sur la pelouse et le gazon tondu : en effet, les feuilles mortes tombées sur la pelouse masquent la lumière pour les graminées ; à terme, cela peut entraîner des trous dans le gazon.

  • Sur les allées et la terrasse, et toutes les surfaces minérales : outre le fait qu'elles peuvent glisser et vous faire chuter, les feuilles mortes en s'accumulant dans les recoins augmentent la prolifération de mauvaises herbes (ou adventices). En effet, en se décomposant, elles se transforment en sol et davantage de graines vont germer.

  • Dans la piscine, les bassins et les mares : sur toutes les surfaces en eau, il est important de ramasser les feuilles mortes sous peine de priver à terme le milieu aquatique d'oxygène, ce qui serait préjudiciable pour les végétaux et animaux aquatiques.


Il y a un autre endroit où il est impératif de les ôter mais qui n'est pas une surface : les avaloirs (grilles d'égouts qui récupèrent l'eau pluviale) et les gouttières. En effet, en s'accumulant à ces endroits, les feuilles mortes vont obstruer le passage et l'eau débordera, en plus de boucher les tuyaux.


2. Où LAISSER les feuilles mortes pour une utilisation écologique ?


Sur toutes les autres surfaces, il ne sert à rien de ramasser les feuilles mortes. Pourquoi ? Tout d'abord pour vous économiser, cela fera du travail en moins, et par ailleurs, en les laissant au sol, elles vont enrichir la terre. Les oligo-éléments qu'elles contiennent seront à terme de nouveaux disponibles pour les végétaux.


Donc, sur les prairies, les massifs, au pied des arbres (dans un rayon de 50 cm à 1 m), laissez les feuilles mortes ! Le processus naturel de décomposition pourra s'enclencher et la nature fera disparaître ces feuilles à votre place !

Feuilles mortes au pied de marcheurs en forêt
En forêt, personne ne ramasse les feuilles mortes mais cela n'empêche pas les herbacées de repartir.

On dit qu'elles vont empêcher les plantes vivaces de repousser au printemps. C'est faux ! Regardez dans la forêt : personne ne ramasse les feuilles mortes et pourtant tout repousse au printemps suivant. Les anémones des bois, les cyclamens, les jacinthes des bois, les fougères, tous ces végétaux qui poussent en forêt ne sont aucunement gênés par la litière forestière. Au contraire, toutes les feuilles mortes offertes par les arbres leur apportent des nutriments, via les microorganismes du sol, pour mieux repartir !


En définitive : moins d'engrais à apporter ! Et votre porte-monnaie s'en portera mieux. 🙂


Il n'est pas nécessaire de ramasser les feuilles mortes sur une prairie. Elles vont se décomposer naturellement et favoriser la venue d'autres espèces. Cela favorisera la biodiversité. Si vous les enlevez, vous n'aurez que des graminées, alors qu'une multitude de plantes à fleurs peuvent s'épanouir dans une prairie si elles disposent de suffisamment de nourriture, notamment grâce aux feuilles mortes des arbres les surplombant. Et cela n'empêche pas du tout la repousse au printemps.

Prairie fauchée
Malgré la fauche et les feuilles mortes, la prairie repousse.

3. Quand ramasser les feuilles mortes ?


Inutile de se presser au risque de s'épuiser ! Plus tôt vous commencez, plus longtemps vous allez devoir passer le râteau ! En effet, chaque espèce voit son feuillage disparaître à des moments différents. Certaines son précoces (fin septembre début octobre), d'autres carrément attendent fin novembre début décembre. Par ailleurs, avec le réchauffement climatique, nos arbres indigènes (chênes, hêtres, érables...) vont avoir tendance à se séparer de leurs feuilles bien plus tard qu'auparavant, afin de profiter le plus possible des jours cléments.


Néanmoins, je préconise deux périodes :

  • début septembre : selon les cas, il peut être nécessaire de ramasser les feuilles mortes tombées non pas à cause de la venue de l'automne mais... à cause de la sécheresse. En effet, de nombreuses espèces dans nos jardins résistent difficilement aux canicules et sécheresses estivales. C'est le cas par exemple des maronniers, des magnolias, des hibiscus. Pour ne pas gêner la repousse de septembre, il faudra alors ramasser les feuilles sur le gazon.

  • courant novembre, pas avant : ainsi plutôt que de ramasser toutes les semaines, vous ferez deux ramasses à 15 jours d'intervalle. Observez vos arbres et attendez que la quasi intégralité des feuilles soient tombées, sauf s'il y en a vraiment beaucoup sur la pelouse.


Nota-bene : certains arbres tels que le hêtre ou le charme ont des feuilles dites marcescentes. C'est-à-dire qu'elles vont demeurer mortes, sèches, sur l'arbre pendant une bonne partie de l'hiver. Cela peut concerner une partie des feuilles ou bien la totalité.

4. Quels outils utiliser ?


Bien sûr, on utilisera dans la très grande majorité des cas un râteau à feuilles. Il permet en effet de les ramasser sans abîmer la pelouse ni ôter de la terre.


Quelqu'un utilise un râteau à feuilles
On ramassera les feuilles mortes principalement avec le râteau à feuilles

Cependant parfois, il peut être intéressant de les ramasser directement avec la tondeuse ! En les broyant, cela accélère la décomposition des feuilles mortes. À vous de choisir si vous les ramassez avec le bac de la tondeuse pour les verser dans le compost, ou bien de tondre sans le bac pour apporter directement du mulch à la pelouse.



Utilisation écologique des feuilles mortes : où mettre les feuilles ramassées ?


1. Mulch naturel pour le jardin


Les feuilles mortes représentent un excellent paillis organique pour le jardin. C'est la première règle pour une utilisation écologique des feuilles mortes. En les broyant ou en les laissant se décomposer naturellement, elles fournissent une couche protectrice au sol. Ce paillage naturel aide à retenir l'humidité, à ralentir la repousse des mauvaises herbes et à enrichir le sol en nutriments essentiels pour les plantes. Enfin, en période hivernale, le paillis naturel offert par les feuilles mortes permet de mieux protéger les plantes et leurs racines contre le froid. Cela agit comme une couche isolante.


Vous les mettrez en priorité :

  1. Dans les massifs de fleurs et d'arbustes

  2. Au potager

  3. Au pied des arbres

En effet, pourquoi s'embêter à les ramasser pour les jeter ? Pourquoi les transporter pour les mettre au compost au fond du jardin ?


Il y a plus simple !


Tous les ans, je ramasse les feuilles mortes tombées sur les allées et je les mets directement dans les massifs attenants et les plantes me remercient ! Vous économisez des efforts et vous rendez au sol ce que les arbres et les autres végétaux y ont puisé.

En effet, pour grandir, les végétaux ont pris dans la terre des éléments nutritifs nombreux, et il est du devoir du jardinier écologique de les lui rendre. Les feuilles mortes vont être décomposées par les microorganismes du sol, les vers de terre, les insectes décomposeurs.

On enclenche ainsi un cycle vertueux.


Utilisation écologique des feuilles mortes comme paillis naturel
Réutilisez directement les feuilles mortes en paillage au pied de vos arbustes.

Astuce ! Si vous craignez que les feuilles mortes mises comme paillage dans les massifs s'envolent, recouvrez-les de petites branches ou bien arrosez-les. Le poids des branches ou des gouttes d'eau en retiendront une grande partie.

2. Compostage


Les feuilles mortes constituent une source précieuse de matière organique pour le compost. En les mélangeant avec d'autres déchets de cuisine ou de jardinage, elles favorisent la formation d'un compost riche et équilibré. Ce compost peut être réutilisé pour nourrir le sol, favorisant ainsi la croissance des plantes sans recourir à des engrais chimiques.


3. Artisanat et créativité


Les feuilles mortes peuvent également être utilisées dans une variété de projets artistiques et artisanaux. De la création d'œuvres d'art naturelles à la fabrication de couronnes saisonnières, les possibilités créatives sont infinies.


Ce n'est pas l'utilisation que je recommande car elle induit de sortir de l'écosystème de votre jardin une partie de ses nutriments. Cependant, si vous avez l'âme créative, pourquoi pas en prélever quelques pourcents. Faites parler votre créativité, ce sera toujours mieux que de les emmener à la déchetterie !



Un plateau avec une tasse de café, un livre, de lunettes et des feuilles mortes en décoration
Les feuilles mortes peuvent être votre allié créativité à la maison.

Les autres avantages de conserver dans son jardin ses feuilles mortes


Outre le paillage direct dans les massifs et le compostage, conserver les feuilles mortes sur le site même de production confèrent d'autres avantages bénéfiques pour l'environnement.


1. Habitat pour la faune


Les tas de feuilles mortes fournissent un habitat naturel important pour de nombreux organismes. Les insectes, les vers de terre et d'autres petites créatures trouvent refuge et nourriture dans cette litière naturelle. En préservant ces zones dans votre jardin, vous favorisez la biodiversité et créez un équilibre écologique bénéfique.


2. Réduction des déchets et des gaz à effet de serre


En utilisant les feuilles mortes de manière éco-responsable, vous contribuez à réduire les déchets envoyés dans les décharges. Plutôt que de les mettre à la poubelle, en les intégrant dans des pratiques durables, vous participez à la préservation de l'environnement.

Pourquoi ? À cela, je répondrai par une autre question :


Pourquoi les envoyer à la déchetterie pour qu'elles soient compostées ailleurs ?


En effet, les déchets verts apportés en déchetterie finissent dans des circuits professionnels, d'immenses usines à compost, que celles-ci revendent à prix d'or ! Alors pourquoi acheter le compost dont votre potager a besoin au lieu de le fabriquer vous-même, et ce, gratuitement ? 😉


Enfin, vous réduisez ainsi les émissions de gaz à effet de serre liées au transport des déchets et à la fabrication du compost par les usines spécialisées.



En conclusion, considérer les feuilles mortes comme une ressource plutôt que comme un déchet est une approche écologique et durable. En les réutilisant pour nourrir le sol, soutenir la biodiversité et réduire les déchets, nous pouvons contribuer à préserver notre environnement de manière simple et efficace. La prochaine fois que vous contemplerez le tapis de feuilles dans votre jardin, rappelez-vous qu'elles représentent bien plus qu'une simple corvée de nettoyage : ce sont de précieux atouts pour une planète plus verte.



 

Paysagiste Jardiniste

Kommentare


Abonnez-vous pour ne rien manquer !

Abonnez-vous pour recevoir des mises à jour par e-mail et accéder à du contenu exclusif.

Merci pour votre envoi !

bottom of page